Récits : Tout s’accélère et découvertes de la Croisée des chemins…

IMG_20160521_135225Le Lundi 9 Mai, l’équipe d’EcoLIBRIS a animé un ciné-échanges au Méliès Saint François après la projection de Tout s’accélère. Après un échange saccadé mais intense avec le réalisateur Gilles VERNET, les 50 personnes présentes nous ont posé leurs questions sur notre projet. L’idée des apprentissages autonomes et informels suscita de la surprise avant de convaincre, la question du coût fut aussi abordée et nous en avons profité pour rappeler l’existence de l’appel pour des écoles différentes, même dans le public.La soirée fut si agréable que nous recommençons le 30, pour la dernière du film DEMAIN. Nous espérons vous y voir ! ;-)Le samedi 14 Mai, toute une petite troupe s’est déplacée jusqu’à Dijon pour rencontrer l’équipe de la Croisée des Chemins… Ce fut une journée très nourrissante, au propre comme au figuré 😉 surtout par la zénitude, l’assertivité de l’équipe…La rencontre commença, à la demande de Fleur, par une présentation de la trentaine de présents, qui devaient, en outre, partager leur meilleur souvenir d’enfance. Si certains ont esquivé, les réponses furent joyeuses et émouvantes… Elles ramenaient toutes à 3 grands axes :- vivre la liberté- jouer avec les autres- vivre avec la nature.Chaque souvenir combinait un ou plusieurs de ses axes si bien que je me suis dit que le bonheur enfantin tient là dedans (et peut être pas que lui??). AUCUN souvenir ne parlait d’école ! Aucun non plus ne durait…Alors, notre projet prend tout son sens… Créer un lieu où les enfants peuvent vivre ensemble, jouer ensemble dans la liberté et la nature… Pour qu’ils soient heureux, le plus souvent/longtemps possible ! Vraiment, nous avons « pensé le rêve !  » et Fleur a bien su nous dire que nous savions déjà ce qu’était la base d’une école démocratique… ;-)Un autre moment qui m’a touché : à quelqu’un qui demandait « comment arrivez-vous à suivre ce qui intéresse les élèves? », Fleur a répondu »On vit, on parle les uns avec les autres donc on sait ce qui intéresse chacun »…Tout simplement !Une photo souvenir de ce moment ressource ! Prise par une photographe d’1m14 😉20160514_153606Oui, oui, il y a un trampoline devant l’école de la croisée des chemins… Et Monsieur patate adore y sauter ;-)prochains RDV : nos rencontres publiques venez nombreux !

Professionnaliser le métier d’enseignant : résumé de 15 pages de la pédagogie de la Mouche de B. COLLOT

hibou sageLa pédagogie de la Mouche, une somme voire un sommet…Je vous propose mon résumé commenté d’un des articles (p. 267  à 282) en lien avec notre conférence participative du 11 Avril sur la place des adultes dans l’école du futur !Le titre m’a fait un peu peur ; je suis supposée être une professionnelle de l’enseignement, super professionnelle même puisque j’ai réussi un des concours les plus difficiles dans ce domaine… Mais j’ai souvent eu l’impression que toute cette formation n’avait pas du tout fait de moi une pro de l’Education, loin s’en faut, vu que les enseignements reçus dans ce domaine ne furent ni nombreux ni convaincants ! Donc je redoutais un plaidoyer en ce sens… Bon, c’était bien mal connaitre la philosophie de Bernard ou avoir bien peu réfléchi ! Le doute est levé dès l’intro !DLe terme profession est donc à comprendre dans le sens « réponse à une demande », en l’occurrence celle des parents qui, sinon, inscriront leurs enfants ailleurs (école du chef lieu ou école publique pour EcoLIBRIS, hélas ! ).  » Si un inspecteur va simplement vérifier l’application des Instructions Officielles, le parent-client, lui, va demander un résultat » : suivre en 6ème dans une école du 3ème type. (et chez EcoLIBRIS? Il nous faudra expliciter ceci, lors des entretiens d’inscription mais aussi de façon générale : proposition être heureux à l’école parce qu’on y est soi ?. En tous cas, nous n’avons pas de demande institutionnelle autre que le socle commun à 16 ans) Continuer la lecture de « Professionnaliser le métier d’enseignant : résumé de 15 pages de la pédagogie de la Mouche de B. COLLOT »

Les idées d’EcoLIBRIS

  • Ouvert sur l’environnement : L’école favorise le partage avec le tissu social local, et plus largement avec des intervenants professionnels, retraités, parents, artistes, autant de profils qui pourront venir partager des connaissances et savoirs (savoir-faire). L’ouverture sur le monde se fera également par le biais de stages, rencontres avec des professionnels, échanges entre écoles.
Découverte de l’environnement terrestre : nature, faune , flore, culture d’un jardin? Découverte de techniques manuelles.
Voir OUVERTURE 

  • Adulte facilitateur : l’adulte accompagne l’enfant dans ses envies/besoins d’apprentissages, il met à sa disposition des outils, il l’aide à décoder
Personne authentique, BIENVEILLANTE enthousiaste qui permet les apprentissages, facilite la prise de décision autonome et surtout la prise d’initiative. Elle informe les personnes pour leur permettre de faire des choix libres et éclairés, favorise la mobilisation du pouvoir de l’apprenant.
Personne ressource accompagnant l’enfant dans son développement et ses apprentissages.
Voir Chacun peut apporterVoir article Professionnaliser le métier d’enseignant d’après B. Collot 

  • Liberté : libérer sa curiosité, sa créativité, son imagination, son intuition, son esprit critique…
tous capable….. être auteur de sa vie et acteur de changementLiberté d’apprendre ce qui intéresse, comme on veut quand on veutLiberté de jouer, ne rien faire, lire…Liberté d’être, sans jugement.
Le cadre de ces écoles est exigeant car cela implique le respect des règles élaborées ensemble et la prise de responsabilités dans une communauté multi-âges. Le non-respect de ces règles peut engendrer des conflits qu’il faudra apprendre à gérer et à résoudre. Une instance est mise en place pour gérer ces conflits par la médiation et rappeler les règles de vie de l’école.EcoLIBRIS est donc un lieu où l’on prend à la fois en compte ses envies et ses choix tout en apprenant à respecter et à composer avec les choix de la communauté. 
Voir « La Liberté, pas l’anarchie »lien page règles de vie/RIVoir Choix du sujet 

  • Choix du sujet :L’enfant est l’initiateur et l’acteur de ses apprentissages, c’est donc LUI qui décide d’aller vers ce qui l’anime dans l’instant. L’élan d’apprentissage est alors respecté.
Voir mot envie/éduquer à être

  • Respect des rythmes : chaque personne avance selon un rythme qui lui est propre
donner le temps d’observer et d’écouter, laisser la place à l’expérimentation, à la spontanéité dans le respect de la singularité de chacun 

  • Envie : si j’ai envie d’apprendre: j’arriverai à fournir l’effort nécessaire
Désir/volonté de faire ou d’accomplir quelque chose sans pression extérieure, sans obligation amenant à la découverte, à l’expérimentation et donc aux apprentissages.

  • Sécurité : parce que se sentir en sécurité physique et psychique est un besoin fondamental. Parce que pour apprendre, il faut se sentir bien, à sa place. Parce que pour apprendre, il faut pouvoir se tromper et que pour se risquer à se tromper il ne faut pas que ça fasse trop peur.
Le non-respect des règles n’est pas accepté, comme il ne le serait pas dans notre sociétévoir liberté 

  • Régulation : des instances de régulation réunissant tous les acteurs sont mises en place fréquemment pour permettre des décisions collectives. une régulation des conflits est faite de manière non violentA compléter ultérieurement avec sociocratie/ décision par consentement

 

  • Tatônnement expérimental : les neurosciences l’ont confirmé : on apprend par essai/erreur/adaptation… Faisons-le aussi dans et pour Ecolibris. Pour apprendre, il faut se tromper !

D’après Bernard COLLOT, c’est aussi la base de tout comportement de professionnel de l’éducation : élaborer une stratégie pour répondre à une demande et la réadapter en permanence ! A EcoLIBRIS, tout le monde apprend et aide à apprendre !  

  • Eduquer à être : parce qu’apprendre à être bien avec soi même (et donc avec les autres) fait aussi partie des apprentissages fondamentaux
Etre authentique et bienveillant  avec soi-même et avec les autres.
Favoriser la découverte et la connaissance de soi, de ce que je sais bien faire, aime faire, de mes limites, de ce qui m’est plus difficile, et éventuellement des aménagements dont j’ai besoin. Dans le but d’apprendre à savoir prendre soin de soi, à se respecter, à se faire respecter et enfin à respecter l’autre….  

  • Confiance : « nouvelle attitude face à l’enfant. Une attitude faite de respect et de confiance dans les dispositions spontanées de l’enfant, donc de l’humain, tout au long de sa vie. Lorsqu’un être humain est en confiance dans sa relation à lui-même, il l’est aussi dans sa relation aux autres et à son environnement »

voir Apprentissages autonomes 

  • Responsable : assumer les conséquences de ses propos et de ses actes, avoir conscience de la portée de ceux-ci sur soi-même, les autres et l’environnement.

 

  • Démocratie directe : chacun a le pouvoir de participer aux décisions, par des institutions et des processus innovants comme le Conseil, le conseil de justice ou la décision par consentement, l’élection sans candidat. Les enfants sont les acteurs de l’organisation et de la vie de l’école. Chaque décision est soumise au vote des enfants et des adultes. Ces écoles sont des viviers de citoyens autonomes et responsables

 

  • Bienveillance : veiller à l’autre, dans le respect des différences

 

  • Ouverture sur l’extérieur sur ce qui se passe dans le quartier, la ville et plus loin. ouverture à des interventions de personnes venant de tous horizons. ouverture à des sorties motivantes (jardins, entreprises, artisans, musées, artistes, etc…)
ouverture aux autres, sans jugement

  • Biodiversité humaine : un univers mélangeant tous les âges, où chacun peut exprimer sa personnalité, ses talents et caractéristiques uniques sans jamais les réprimer. Ainsi se crée une richesse permetttant les apprentissages.

 

  • Grandir dans la joie : autant pour les adultes que pour les enfants

Voir les travaux d’Antonella Verdiani 

  • Coopération : parce que vivre en société s’apprend, que le faire ensemble doit faire partie des apprentissages de base, que « faire tout seul va plus vite mais que faire à plusieurs va plus loin »

 

  • Citoyenneté  : « le citoyen est celui qui participe à la vie de la cité » Aristote

  • CNV : communication non violente: mode de communication qui Qui permet de prendre conscience et de communiquer sur ses besoins et ses émotions, tout en proposant des solutions. Cela s’apprend, s’expérimente dans un environnement qui porte cette valeur

 

  • Laique : dans le respect des croyances de chacun, sans prosélytisme aucun, sans expression religieuse aucune sur le lieu de l’école, mais sans éviter le sujet si les enfants posent des questions.

 

  • Apprentissages autonomes : laisser les enfants poursuivre leurs propres intérêts à travers le jeu, ils apprendront non seulement tout ce dont ils ont besoin pour mener la vie qui leur correspond mais ils le feront également avec énergie et passion, contribuant à leur bonheur.
…. savoir leur faire confiance ! 

  • Lâcher prise : relativiser ses propres attentes et exigences, assumer ses peurs et remettre en contexte celle de l’entourage

 

  • Trouver son élément le point de rencontre entre nos talents et nos passions

Livres et vidéos de Ken Robinson

  • Jeu : parce qu’apprendre en jouant c’est plus motivant! Et jouer, c’est apprendre !
Les enfants apprennent naturellement de manière joyeuse, à travers le jeu, le questionnement et l’exploration.

  • Enthousiasme : qu’un enfant ait envie de dire : youpi je vais à l’école!

Cet engrais qui fait fleurir l’enfance 

  • Cheminement : les chemins d’apprentissage peuvent être très divers, l’école elle même restera en cheminement avec les personnes qui en feront partie. Nous sommes tous toujours en chemin

 

  • Plaisir : auto-satisfaction à cheminer/expérimenter, puis aller au bout de son idée/projet/aspiration
Plaisir de se sentir à sa place ( A sa place avec les autres, à sa place dans son environnement, A sa place dans ses apprentissages, projets…) 

  • Construction et non consommation : créer/construire/fabriquer soi-même ou avec l’aide des autres ce dont on à besoin, avoir une conscience écologique.

Participation, engagement, investissement à sa mesure et à la hauteur de ses moyens actuels.

  • Chacun peut apporter, tout est intéressant : tout le monde a quelque chose à apporter dans le collectif, un domaine n’a pas plus de valeur qu’un autre

Toute personne peut être utile dans l’ école cela en ne se cantonnant pas dans un rôle ou un métier particulier. Juste en étant soi et en poursuivant la quête de s’améliorer en tant que personne, dans sa propre recherche et ses centres d’intérêts.