EcoLIBRIS, la suite

“Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort”

Le projet EcoLIBRIS vient de traverser avec succès quelques remous et aujourd’hui, il revient renforcé dans sa volonté de créer un lieu d’apprentissages autonomes, informels et démocratiques, une école et bien plus que ça,  où les parents auront un vrai rôle à jouer et des frais de scolarité les plus bas possibles à acquitter…

“Il faut tout un village pour élever un enfant”

C’est convaincus par cette idée que nous souhaitons créer un véritable lieu de co-éducation où parents, enfants et professionnels apprennent ensemble main dans la main. Nous sommes persuadés que les parents ont un rôle capital à jouer dans les apprentissages de leurs enfants et qu’ils doivent faire partie intégrante de l’environnement qui va les permettre… Et que tout doit être en accord pour que les enfants cheminent…

Nous souhaitons aussi créer un lieu où les parents- et tous les adultes- puissent apprendre, sur leur parentalité mais pas seulement…Sur la démocratie et le faire ensemble ou sur toute autre chose.. Un lieu ressource, multi-âge, ouvert et démocratique, qui pourra avoir-entre autres- le statut d’école mais sera bien plus que cela… Des projets d’inspiration proche  existent déjà, des crèches parentales jusqu’aux lieux-ressources…

Les apprentissages autonomes et informels, dans un cadre démocratique sont ce qui nous semblent le plus propice pour permettre à chacun d’apprendre et cela laisse aussi la place à tout autre type d’apprentissage si tel est le souhait de l’apprenant.

Nous souhaitons un projet collectif où le leadership est sans cesse remis au centre, où chacun est entendu et accepté dans ses besoins et ses limites, où les tensions sont vues comme des occasions de grandir… Les processus sociocratiques et les cercles restauratifs sont les modes de fonctionnement que nous souhaitons expérimenter…

Six mois d’expérience nous ont aussi fait prendre conscience du poids de la dimension financière et du défi de fonctionner en groupe, deux paramètres à maîtriser avant de prendre la responsabilité d’ouvrir une école… C’est pourquoi nous nous fixons aujourd’hui comme 1re étape l’ouverture d’un tiers-lieu à vocation éducative, un endroit où chacun pourra venir apprendre autrement de 0 à 99 ans et même après… L’ouvrir et le faire vivre sera déjà un bon test avant de faire fonctionner une école et cela permettra aussi de créer des réserves financières pour baisser les frais de scolarité, le moment venu… Notre 1er pas dans cette direction sera de vous proposer des animations dès 2017. Si vous avez des idées de lieux ponctuels pour une animation ou durables pour le tiers-lieu, faites-nous signe ! Si vous voulez nous soutenir en offrant une animation, faites nous signe… Et bien sûr, vous êtes toujours bienvenus pour rejoindre notre groupe de travail…

Nous serons au salon Tatoujuste les 26 et 27 Novembre, nous serions heureux d’avoir de la compagnie sur notre stand 😉

N’hésitez pas à nous laisser des commentaires 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *